Nettoyage des plages de l’île d’Oléron

Pour effec­tuer le net­toyage des plages de l’île d’O­lé­ron, c’est-à-dire plus de 100km, une méthode éco­lo­gique a été rete­nue. Afin de ne pas endom­ma­ger les dunes en 4x4, c’est à dos d’âne que l’on circule.

Sensibiliser aux déchets

Depuis 2012, les ânes d’O­lé­ron se pro­mènent donc pour aider au net­toyage des 100 kilo­mètres de plage de l’île. Un net­toyage tra­di­tion­nel­le­ment effec­tué avec des 4x4, mais dans les zones natu­relles les plus sen­sibles, les ani­maux sont beau­coup plus res­pec­tueux. « Contrai­re­ment au net­toyage méca­nique, on ne vient pas désta­bi­li­ser la dune en for­ma­tion », relate Edith Pavan, tech­ni­cienne ser­vice lit­to­ral. Et ce n’est pas le seul avan­tage de cette méthode : les ânes, c’est mignon, et tout le monde a envie de les cares­ser : de quoi nouer conver­sa­tion et sen­si­bi­li­ser le public quant aux déchets.

Nous ramas­sons majo­ri­tai­re­ment sur les plages de l’île d’O­lé­ron des déchets qui viennent des acti­vi­tés de pêche ou d’os­tréi­cul­ture. En effets, ils qui sont rame­nés par la mer lors des grandes marées. Tou­te­fois, le déchet typique d’une plage sur­veillée mal­heu­reu­se­ment aujourd’­hui, est le mégot ». 

Nico­las Séguier – Les ânes d’Oléron

Méthode écologique de nettoyage des espaces